29 mars 2021
COVID-19: GastroSuisse annonce une initiative populaire
La pandémie de coronavirus a révélé les failles de la politique suisse et des bases juridiques face à l’urgence de la situation. Les autorités ont posé les bases dans la loi sur les épidémies pour prendre des mesures strictes pour protéger la santé de la population. Il n’existe toutefois aucun droit à une indemnisation pour les établissements touchés. La conséquence: les entreprises et les collaborateurs fortement touchés sont insuffisamment et bien trop lentement indemnisés. Des centaines de milliers de personnes se sentent laissées pour compte. C’est pourquoi GastroSuisse annonce aujourd’hui son initiative populaire «Une indemnisation adéquate en cas de pandémie».

La réduction de l'horaire de travail (RHT)
Le délai de préavis concernant la réduction de l’horaire de travail est temporairement suspendu. Un préavis doit tout de même être déposé. La durée des nouvelles autorisations est fixée à six mois tout au plus. Les entreprises peuvent demander la suppression du délai de préavis et la prolongation de la durée de validité des autorisations, avec effet rétroactif dans les deux cas, pour les autorisations dont la validité a débuté à partir du 1er septembre 2020. La demande doit être remise à l’autorité cantonale compétente jusqu’au 30 avril 2021. Les nouveaux décomptes correspondants, indiquant à nouveau entièrement le total des heures perdues, doivent être remis à la caisse de chômage jusqu’au 30 avril 2021 au moyen du formulaire habituel «Demande et décompte de l’indemnité en cas de RHT».
Les entreprises touchées par les mesures décidées à partir du 18 décembre 2020 pour lutter contre la pandémie de COVID-19 peuvent en outre faire une demande d’autorisation de réduction de l’horaire de travail avec effet rétroactif à partir de l’entrée en vigueur desdites mesures, indépendamment de la date à laquelle

19 mars 2021
Lors de sa séance du 19 mars 2021, le Conseil fédéral a décidé d’augmenter de cinq à dix personnes la limite posée aux rencontres en famille et entre amis à l’intérieur. En revanche, le risque d’augmentation incontrôlée du nombre de cas est trop grand actuellement pour permettre d’autres assouplissements. Le nombre d’infections augmente en effet à nouveau depuis fin février et il y a encore trop peu de gens vaccinés pour exclure une forte augmentation des hospitalisations. Communiqués de presse

Réunions privées : 10 personnes au lieu de 5
En vue du week-end de Pâques, le Conseil fédéral fixe dès le 22 mars à 10 le nombre de personnes (enfants compris) pouvant se réunir en famille et entre amis à l'intérieur, au lieu de 5 actuellement. Il convient toutefois de faire preuve d'une grande prudence et il est recommandé de limiter le nombre de foyers concernés. Il s'agit par ailleurs de profiter de la possibilité de se faire tester gratuitement avant ces rencontres privées. Les mesures en vigueur pour lutter contre la pandémie sont prolongées, l'objectif étant de préserver des conditions favorables nécessaires au bon déroulement de la campagne de vaccination ces prochains mois et à un assouplissement après Pâques. Celui-ci sera fondé sur le train de mesures mis en consultation la semaine dernière. Le Conseil fédéral prendra une décision le 14 avril.
 

1er mars 2021
Le canton de Berne fait usage de la possibilité d’ouvrir à midi des restaurants pour que les personnes qui travaillent à l’extérieur puissent prendre un repas chaud. Ces établissements devront respecter les consignes de l’Office fédéral de la santé publique.
Communiqués de presse

26 février 2021
Le Conseil-exécutif inclura dans la compensation financière les jours du mois de mars pendant lesquels les entreprises resteront fermées suite à une décision des autorités. Les entreprises qui ont déjà déposé une demande de soutien immédiat en raison d’une fermeture décidée par les autorités recevront automatiquement l’indemnité pour les jours de fermeture supplémentaires en même temps que l’aide pour cas de rigueur, sans avoir à en faire la demande.
Vous trouverez ici le détail: https://www.vol.be.ch/vol/fr/index/wirtschaft/Covid-Support.html

24 février 2021
Dès lundi 1er mars 2021, les magasins, musées et salles de lecture des bibliothèques pourront rouvrir, de même que les installations de sport et de loisirs en extérieur, et les espaces extérieurs des zoos et des jardins botaniques. À l’extérieur, les rencontres dans le cercle familial et entre amis ainsi que les activités culturelles et sportives jusqu’à 15 personnes seront aussi réautorisées. Quant aux jeunes jusqu’à 20 ans, ils pourront à nouveau profiter de la plupart des activités culturelles et sportives. C’est ce qu’a décidé le Conseil fédéral après consultation des cantons lors de sa séance du 24 février 2021. Les prochains assouplissements sont prévus pour le 22 mars, si la situation épidémiologique le permet.
https://www.admin.ch/gov/fr/accueil/documentation/communiques/communiques-conseil-federal.msg-id-82462.html

3 février 2021
Le Conseil-exécutif facilite l’accès à l’aide aux cas de rigueur pour les entreprises qui tiennent une comptabilité par secteurs, en abaissant de 50 à 25% le pourcentage de chiffre d’affaires réalisé par l’entreprise dans ses secteurs frappés par la pandémie. L’aide aux cas de rigueur est très sollicitée : jusqu’à mercredi 3 février midi, 371 demandes ont été déposées dans le canton de Berne, dont près de 113 ont déjà été traitées. Dans sa réponse à une enquête de la Confédération, le Conseil-exécutif propose que le programme d’aide aux cas de rigueur en place accorde uniquement des contributions à fonds perdu aux PME et que les crédits COVID-19 soient réactivés pour les entreprises moyennes à grandes.
Le Conseil-exécutif a révisé l’ordonnance cantonale du 18 janvier 2021 sur les cas de rigueur. Une modification concerne la comptabilité par secteurs, sur la base de laquelle les entreprises qui ont plusieurs activités peuvent déposer une demande d’aide pour cas de rigueur pour une partie de leurs activités (« secteur »). La règle actuelle veut que le ou les secteurs concernés représentent plus de 50% du chiffre d’affaires de l’entreprise. Le Conseil-exécutif abaisse ce pourcentage à 25%. Cela permettra de soutenir des entreprises qui, jusqu’ici, ne remplissaient pas les conditions pour obtenir une aide. Cette adaptation de l’ordonnance contribue à assurer la survie des établissements et le maintien des emplois qui en dépendent.
L’ordonnance révisée précise en outre que les entreprises doivent choisir l’une des trois formes de soutien immédiat. Par ailleurs, l’autorité d’exécution peut reconsidérer ou réviser la procédure de demande d’une aide déjà versée. Enfin, les entreprises particulièrement touchées ne sont pas tenues de prouver qu’elles ont pris toutes les mesures nécessaires pour protéger leur base de capital et leurs liquidités. L’ordonnance révisée entre en vigueur le 4 février 2021.
Communiqué de presse
Pour des questions ou renseignements plus précises adressez-vous à Monsieur Konrad Gerster: haertefallhilfe@gastrobern.ch

15 janvier 2021
Le Conseil-exécutif a adopté aujourd’hui (vendredi 15 janvier) l’adaptation de l’ordonnance concernant les mesures destinées aux entreprises touchées par la crise du coronavirus. Elle entrera en vigueur lundi 18 janvier.
Communiqué de presse; Conseil-exécutif
Soutien pour les cas de rigueur

8 janvier 2021
 Conseil-exécutif du canton de Berne

5 janvier 2021
Lettre ouverte au Conseil-exécutif du canton de Berne

4 janvier 2021
Mesures destinées aux entreprises pour les cas de rigueur
 Plusieurs informations vous trouverez sur la site www.be.ch/corona-haertefall. Pour des questions veuillez contacter la hotline. 031 636 96 00.

11 décembre 2020
Dès samedi, application dans le canton de Berne des mesures fédérales ponctuellement durcies
Maintien de certaines dispositions cantonales plus strictes
Les mesures arrêtées par le Conseil fédéral concernant les horaires d’ouverture dans la restauration (de 6h à 19h) sont plus strictes que celles du canton de Berne. Étant donné le taux actuel de reproduction du virus sur son territoire, le canton de Berne ne remplit pas les conditions prévues par la réglementation fédérale pour étendre les horaires d’ouverture des établissements de restauration. Cela signifie qu’à partir de demain samedi (12 décembre 2020) les restaurants devront fermer à 19h, conformément aux prescriptions fédérales.
Le dimanche, les restaurants sont autorisés à ouvrir (jusqu'à 19 heures).
Les 24 et 31 décembre, les restaurants sont autorisés à rester ouverts jusqu'à 01h00.
Le Conseil-exécutif va plus loin que les mesures fédérales en maintenant à 50 personnes le nombre maximal de convives par établissement. De plus, les bars et les clubs doivent rester fermés. De même, les règles applicables aux marchés sont maintenues : la consommation de nourriture et de boissons sur place reste interdite. Ces mesures cantonales plus strictes que les prescriptions fédérales resteront valables jusqu’au 22 janvier 2021.

La hotline coronavirus du canton de Berne: 031 636 87 87.
Elle restera exceptionnellement ouverte ce week-end (samedi 12 et dimanche 13 décembre), de 10h à 16h30.
Horaires normaux : du lundi au vendredi, de 10h à 16h30.

 

27 novembre 2020
Restrictions ciblées dans la restauration: Le Conseil-exécutif prolonge les restrictions anti-coronavirus d’une semaine, jusqu’au 14 décembre, car le nombre de cas de COVID-19 stagne dans le canton de Berne et le taux de positivité reste élevé. Pour contenir encore plus fortement la pandémie, les restaurants devront fermer dès 21h à partir du lundi 30 novembre et le nombre de clients sera limité à 50. Parallèlement, le gouvernement a la ferme intention de permettre la réouverture des institutions culturelles et sportives à partir
du 14 décembre et de porter à 50 le nombre de personnes pouvant se réunir pour
les services religieux. Il souhaite ainsi ouvrir des perspectives à la population en vue
de la période des fêtes. Le Conseil-exécutif remercie les Bernoises et les Bernois de
leur adhésion aux restrictions. Vu la situation actuelle, il les appelle à ne pas relâcher
leur vigilance et à toujours respecter strictement les règles de conduite et les plans
de protection.

La hotline coronavirus du canton de Berne rouvre à compter du samedi 28 novembre 2020. Elle a un nouveau numéro : 031 636 87 87.
Elle restera exceptionnellement ouverte ce week-end (samedi 28 et dimanche 29 novembre), de 10h à 16h30.
Horaires normaux : du lundi au vendredi, de 10h à 16h30.

19 novembre 2020
Les mesures en vigueur dans le canton de Berne pour contenir la propagation du coronavirus restent en vigueur jusqu’au 7 décembre 2020.
Le Conseil-exécutif salue le programme proposé par le Conseil fédéral pour atténuer les cas de rigueur provoqués par la crise du coronavirus.

 

28 octobre 2020
Les mesures imposées aujourd’hui (28.10.) par le Conseil fédéral entrent en vigueur aujourd’hui à minuit. La plupart des mesures sont identiques à celles appliquées dans le canton de Berne: obligation de fermeture de 23h00 à 06h00; max. 4 personnes par table au restaurant. Le port du masque devient aussi obligatoire à l’extérieur. Le port obligatoire du masque s’applique partout où la distance recommandée ne peut être respectée, même si l’on se trouve à l’extérieur, c’est-à-dire autour de l’établissement de restauration (site). Le personnel de cuisine est également tenu de porter un masque, sauf si une seule personne travaille dans la cuisine. Les coordonnées doivent être immédiatement transmises par voie électronique au service cantonal compétent qui en fait la demande, aux fins d’identification et d’information des personnes présumées infectées au sens de l’art. 33 LEp. Il est donc judicieux de collecter les coordonnées des clients à l’aide de systèmes numériques (au moyen du système de réservation ou d’enregistrements sur place). Il faut cependant s’assurer que la protection des données a bien été prise en compte. Les mesures s’appliquent pour une période indéterminée.
Là où les mesures imposées par le canton de Berne s’avèrent plus rigoureuses que les réglementations adoptées par la Confédération, la variante cantonale s’applique.
Ordonnance Covid-19   

 

23 Octobre 2020
Le Conseil-exécutif du canton de Berne a arrêté tout un ensemble de mesures pour ralentir au maximum la propagation du coronavirus. Il interdit notamment les manifestations réunissant plus de 15 personnes ainsi que les foires et les expositions commerciales. Il ordonne la fermeture des bars, clubs, discothèques et salles de danse ainsi que des établissements ouverts au public, comme les musées, les cinémas, les centres sportifs et les clubs de fitness. Les compétitions et les entraînements des ligues sportives inférieures ne sont plus autorisés, de même que l’exercice de sports comportant des contacts physiques étroits. Enfin, des mesures supplémentaires s’appliquent à la restauration, notamment une obligation de fermeture de 23h à 6h du matin. Les nouvelles mesures entrent en vigueur aujourd’hui à minuit. Les événements dans le cercle familial ou amical pour lesquels des engagements ont déjà été pris peuvent avoir lieu ce week-end, même avec plus de 15 invités.
Comminiqué de presse    
Ordonnance

 

18 Octobre 2020
Interdiction d'organiser de grandes manifestations dans le canton de Berne
Comminiqué de presse

 

18 Octobre 2020
Lors de la séance extraordinaire qu’il a tenue le 18 octobre 2020, le Conseil fédéral a adopté plusieurs mesures pour contrer dans tout le pays la forte hausse des contaminations de coronavirus. À partir de lundi 19 octobre, les rassemblements spontanés de plus de 15 personnes dans l’espace public seront interdits. Le port du masque sera obligatoire dans les espaces clos accessibles au public. Cette obligation s’appliquera aussi dans les gares et les aéroports ainsi qu’aux arrêts de bus et de tram. Les manifestations privées de plus de 15 personnes seront également réglementées. Par ailleurs, dans les restaurants, les bars ou les boîtes de nuit, il ne sera permis de consommer qu’en étant assis. Après consultation des cantons, le Conseil fédéral a adapté dans ce sens l’ordonnance COVID-19 situation particulière. Une nouvelle disposition y recommande de recourir au télétravail.
Comminiqué de presse

16 Octobre 2020
Pas plus de 100 clients simultanément dans les clubs, les bars et les discothèques
Comminiqué de presse

 

7 Octobre 2020

Port du masque obligatoire dans les espaces clos destinés au public.

À partir de lundi 12 octobre 2020, le port du masque sera obligatoire dans le canton de Berne dans les espaces clos destinés au public. Le Conseil-exécutif a mis en vigueur une ordonnance dans ce sens. Les clients des bars, des clubs de loisirs et des restaurants devront être assis. En outre, les bars, les clubs de loisirs, les discothèques et les salles de danse ne pourront pas accueillir plus de 300 personnes à la fois.

Informations

Hotline Corona du canton de Berne: 0800 634 634 (Lundi - Vendredi: 10h00 - 16h30)

17 août 2020

Obligation d'enregistrement dans les restaurants

Un « Groupe de clients » compte 2 personnes et plus.

Pour des renseignements veuillez contacter : Hotline Corona du canton de Berne, 0800 634 634

Afin de pouvoir tracer les contacts aussi efficacement que possible, une personne au moins par groupe de clients se tenant à l’intérieur d’un restaurant sera obligée de donner ses coordonnées à partir du 17 août 2020. Dans les restaurants, les bars et les clubs, les clients devront désormais fournir, en plus de leur nom, leur date de naissance et leur adresse complète. Le Conseil-exécutif a adapté l’ordonnance cantonale dans ce sens.

Communiqué de presse, Conseil-exécutif

Modification du 12.08.2020

Plan de protection sous COVID-19 pour l'hôtellerie-restauration / Important : notez les écarts cantonaux

Liens et hotlines importans

Hotline / Mesures destinées aux entreprises pour les cas de rigueur 031 636 96 00
Hotline coronavirus du canton de Berne : numéro de téléphone 031 636 87 87.
Elle restera exceptionnellement ouverte ce week-end (samedi 12 et dimanche 13 decembre), de 10h à 16h30.  
Horaires normaux : du lundi au vendredi, de 10h à 16h30.

Fiches d'information et liens

FAQ

FAQ sur le coronavirus (en date du 18 décembre 2020)
GastroBerne a regroupé les questions les plus fréquemment posées en y apportant les réponses appropriées.

Quelles heures de fermeture sont applicables dans le canton de Berne?

Les établissements de restauration doivent être fermés  complètement du 22 décembre au 28 fevrier. Les entreprises de vente à emporter, les services de livraison, les cantines d'entreprise et les entreprises de restauration pour les clients des hôtels ne sont pas concernés et doivent fermer à 23 heures.

Les FAQ ci-dessous sont en vigueur jusqu'au 21 décembre et devraient être à nouveau en vigueur le 1er mars.


Collecte des coordonnées: qu’en est-il maintenant?

Les établissements de restauration sont tenus de collecter les coordonnées d’au moins une personne par groupe de clients ainsi que les coordonnées des personnes seules. Les données suivantes doivent être collectées:

  • Nom et prénom
  • Adresse complète
  • Numéro de téléphone
  • Date de naissance
  • Numéro de la table ou de la place assise
  • Heure d'arivée et heure de départ

Les coordonnées doivent être immédiatement transmises par voie électronique au service cantonal compétent qui en fait la demande, aux fins d’identification et d’information des personnes présumées infectées au sens de l’art. 33 LEp. Il est donc judicieux de collecter les coordonnées des clients à l’aide de systèmes numériques (au moyen du système de réservation ou d’enregistrements sur place). Il faut cependant s’assurer que la protection des données a bien été prise en compte.


Mon établissement est-il considéré comme un restaurant ou un bar/pub? Quels sont les établissements qui doivent rester fermés?


  • Lorsqu’il s’agit de distinguer les bars/pubs des restaurants, la désignation de «bar» ou de «restaurant» n’est pas décisive. Ceci vaut également pour l’extrait du registre du commerce. Ce qui est déterminant, c’est de savoir si l’établissement respecte les prescriptions étendues pour les restaurants (maximum 50 clients, tables de 4 personnes maximum, pas de places debout, consommation uniquement une fois assis – même s’il ne s’agit que de boissons –, collecte des coordonnées conformément aux prescriptions pour les établissements de restauration et bien entendu plan de protection correspondant).
  • Les discothèques, bars (sauf: cf. point précédent) et salles de danse doivent rester fermés.

Quelle est la taille maximum d’un groupe de clients?

4 personnes maximum peuvent s’asseoir à une même table – à l’exception des parents avec leurs enfants (même ménage). Entre les groupes de clients, la distance de 1,5 m et/ou des cloisons de séparation restent en vigueur.



Où le port du masque est-il obligatoire?

  • Dans les espaces d’accès publics (p. ex. salle de restaurant, couloir, toilettes), le port du masque est obligatoire pour tous. Les collaborateurs n’évoluant pas dans les espaces publics (sauf dans la cuisine) continuent d’être soumis aux mesures de protection conformément au plan de protection GastroSuisse du 29.10.2020. Vous trouverez les mesures au point 3 Maintien des distances. Le personnel de cuisine est désormais aussi tenu de porter un masque, sauf si une seule personne travaille dans la cuisine.
  • Les clients sont autorisés à ôter leur masque à table, mais doivent le remettre pour se rendre aux toilettes ou au buffet. Derrière le buffet, les collaborateurs doivent soit être protégés par une paroi en plexiglas ou en plastique, soit porter un masque.
  • Le port du masque est désormais aussi obligatoire à l’extérieur (autour de l’établissement / sur le site de l’établissement) – sauf pour les clients attablés en train de manger et/ou de boire.

Masques et visières – les visières faciales sont-elles encore autorisées?

Non


Restaurant et bar – lorsque mon établissement est à la fois un restaurant et un bar, les clients sont-ils aussi autorisés à s’asseoir au comptoir du bar?

Il n’est pas permis de s’asseoir au comptoir du bar. Tous les clients doivent s’asseoir à des tables – la règle de quatre personnes par table s’applique ici aussi.


 

Hauteur des parois de protection – quelle doit être la hauteur des parois de protection si la distance minimale de 1,5 m ne peut pas être respectée?

 

Il n’y a pas de mesures exactes. La hauteur des parois devrait toutefois dépasser la hauteur de la tête lorsque l’on est assis. Quant à la largeur, elle devrait être calculée manière à dépasser la longueur de la table, c’est-à-dire qu’il est non seulement nécessaire de prendre en compte les dimensions de la table, mais également les chaises lorsqu’elles sont occupées.


Liens affiches, flyers, etc. – où peut-on se procurer les panneaux et affiches d’information officiels de l’OFSP?

Les panneaux/affiches peuvent être imprimés ou commandéssur le site de l’OFAS.


Extérieur – en quoi consistent les mesures de protection à l’extérieur, sur la terrasse et dans le jardin?

  • Collecte des coordonnées, même de personnes seules.
  • Boire et manger à l’extérieur est autorisé, mais uniquement assis (max. 4 personnes par table).

Buffets (buffets brunch, etc.) – les buffets sont-ils autorisés?

Oui, mais le port du masque est obligatoire. Celui-ci ne peut être retiré qu’une fois que l’on est de nouveau assis à table. Les mesures d’hygiène et les règles de distanciation – conformément au plan de protection – doivent être respectées.


Les apéritifs dînatoires, apéritifs debout, fêtes de famille, etc., peuvent-ils encore être organisés?

  • Les apéritifs dînatoires et les apéritifs debout ne sont pas autorisés.
  • D’une manière générale, les clients doivent tous être assis et chaque table ne doit accueillir que quatre personnes au maximum (ou une famille ou encore des personnes vivant sous le même toit); la règle de distanciation de 1,5 m par rapport au groupe de clients le plus proche doit en outre être respectée.
  • Seules les manifestations réunissant un maximum de 15 personnes sont autorisées.

Collaborateurs en quarantaine / isolement: Qu’en est-il du maintien du paiement du salaire en cas d’isolement ou de quarantaine?

  • Isolement: une personne atteinte de la Covid-19 est tenue de s’isoler. Le traçage des contacts débute à partir du moment où les résultats du test sont positifs (source: OFSP). Un collaborateur malade a droit, indépendamment de la maladie, à des indemnités journalières conformément à l’art. 23 CCNT.
  • Quarantaine: le service cantonal ou un médecin (avec certificat médical) ordonne à la personne de rester chez elle, car elle a eu un contact étroit (moins de 1,5 m sans protection; plus le contact est long, plus le risque de contamination est élevé) avec une personne testée positive (source: OFSP). Dans ce cas, l’employeur peut faire valoir soit l’indemnité pour chômage partiel, soit l’allocation pour perte de gain.